Les jambes des hommes !

Publié le par tristesse

 Il m'arrive régulièrement de croiser sur le parcours qui me mène de chez moi à mon lieu de travail, des gens qui m'interpellent et dont j'ai envie de parler.

Il y a eu Rencontre ferroviaire , avant cela Les "errants" , aujourd'hui dans le même registre, le texte qui suit pour des gambettes vraiment très très belles, que je suis.

 

 

J'aime les jambes masculines bien musclées.

C'est même ce que je regarde en premier (avec le fessier) chez un homme (si cela m'est possible).

Tous les matins depuis quelques jours, lorsque je sors du train à la gare de Versailles Chantier, j'en croise une paire qui me plaise tout particulièrement.

Elles sont légèrement arquées, musclées comme celles d'un coureur de demi-fond et moulées le plus souvent, dans un jean serré extrêmement séduisant.

Lorsqu’elles me doublent, je ne peux m'empêcher d'accélérer le pas afin de profiter encore quelques minutes de la vue splendide que m'offre cet inconnu-de-dos.

Je n’ai jamais vu le visage de l’homme à qui appartiennent ses jambes, étant donné que nous allons dans la même direction. Il arrive toujours derrière moi et me dépasse en deux enjambées.

Je ne sais rien de lui si ce n’est que la ligne parfaitement galbée des ses jambes, sa belle allure, sa démarche souple et énergique fait forcément de lui un sportif.

Sa chevelure poivre et sel avec un léger dégarnissement m’indique que nous sommes de la même tranche d’âge.

Je n’ai pas encore poussé la curiosité de suivre jusqu’au bout ces jambes qui me plaisent tant mais cela ne saurait tarder car à peine ont-elles eu le temps de tourner au coin de la rue, qu’elles me manquent déjà.

Je me surprends même à chercher parmi les foules de jambes qui inondent les pavés aux heures de pointes, celles là même qui me font tant fantasmer.

 

Je deviens accroc, il va falloir que je trouve une solution :-]

 

----------------------------------------

le 24 février

 

Toujours pas de nouvelles des jambes....

Mon dieu mais où sont-elles ?

q36goe_Effraye.png

------------------------------------------------

12 juin

 

Les jambes ont bel et bien disparues corps et âmes !

Que je suis triste !

Les jambes ont vu que je les guettais et elles ont préféré se dissoudre dans le néant plutôt que de continuer cette fuite en avant.

Car c'est sûr, je les aurais eu ! :)

--------------------------------------------------

Les yeux à qui appartiennent les jambes m'ont repérés et se montrent plutôt énervés, stressés de me voir encore dans les parages. Je préfère donc ne pas effrayer davantage les belles gambettes et éviter ainsi de me retrouver avec un coup de poing dans la figure,ou pire avec une plainte pour harcèlement....

Dommage, j'aurais aimé connaître leur propriétaire de plus près :)

--------------------------------------------------

12 décembre

 

Nouveau rebondissement

Je quitte la gare.

Je me fais doubler par un homme dont je ne connais pas l'allure générale.  Il porte une veste longue, un sac en bandoulière, des écouteurs sur les oreilles et ses cheveux sont ras. 

Pourtant, sans que je ne comprenne ce qui me motive, j'accélère le pas et je me lance sur  les  traces de l'inconnu.

Intérieurement, je me morigène : "voyons ma chère Tess, mais que fais-tu ? Tu ne vas tout de même pas suivre tous les hommes que tu croises ! Arrête donc les frais ! "

Rien n'y fait. Mon corps me propulse en avant pour ne pas le perdre.

Je l'observe de dos. Il n'a pas conscience de ma présence derrière lui.

Je cherche les similitudes avec les belles jambes que je suis habituellement, n'en trouve pas.

- "Si il regarde en direction du feu - me dis-je, c'est que c'est le même type."

Effectivement, l'homme  jette de francs coup d'oeil en direction de l'endroit où d'habitude nos chemins se séparent.,

Puis de façon innatendue, il s'arrête carrément sur le bord du trottoir et attend tout en restant centré sur l'endroit.

Depuis le temps que je ne l'ai pas vu, je me dis que je dois lui manquer finalement :)

Sauf que  j'ai changé de chemin depuis, et cela, les jambes l'ignorent...

Il ne bouge plus et mon trajet m'oblige à passer devant lui, à quelques centimètres de lui.

En arrivant à sa portée, il me fixe sans me voir, puis au fur et à mesure que je me rapproche, me regarde d'un air douteux.

Je suis un peu gênée en arrivant à sa hauteur, son regard est inquisiteur et pas très sympa, mais je ne peux  m'empêcher de sourire (cachée heureusement dans mon écharpe). Puis je traverse la rue devant lui et m'éloigne sans me retourner.

M'a-t-il reconnu ?

Je ne sais pas.

La suite au prochain épisode ?

---------------------------------------------

Les jambes.. les si belles jambes...

Epaisses et musclée, les jambes puissantes et sécurisantes ont maigri :(

Elles sont devenue sèches et faméliques, des jambes de coureur d'endurance...

Plus aucun intérêt !

Je m'en vais.

Snif

-----------------------------------------------

juillet 2014

 

De l'eau a coulé sous les ponts depuis ce dernier jour où j'ai revu les jambes.
Aujourd'hui, je me pose des questions au sujet de leur propriétaire. 

Il me parait clair qu'il avait parfaitement compris mon jeu.

Alors :

- Pourquoi n'est-il jamais venu me demander des comptes ?

- Pourquoi ce regard agressif lors de notre dernière rencontre ?

- Avait-il des secrets ?

- L'ai-je traumatisé ?

- Qu'est-il devenu ?

 

Je n'ais jamais pris cette "chasse aux jambes" au sérieux. Pour moi, c'était plus une question de jeu. Mais avec le temps, je me dis que peut-être le bonhome était un peu parano sur les bords et avait très mal pris cette "filature"...

 

Si un homme me lit, peut-être aurait-il un semblant de réponse à me fournir ?

Que feriez-vous si vous étiez suivi dans la rue par une femme d'âge mûr ? Que ressentiriez-vous ?

Je suis curieuse...

Publié dans Le Petit Poucet

Commenter cet article