Publicité, la spiriphage - the curse -

Publié le par tristesse

Un parasite à l'échelle planétaire nous infeste aujourd'hui sans que nous ne puissions rien faire pour nous en débarrasser, car une fois maîtrisé notre environnement, il a finit par investir et se nourrir de nos esprits telle une gangrène vénéneuse et zombifère.

Ainsi les nouvelles générations issues de cette lignée publivore, ne sont même plus capables de différencier le bien du mal, le vrai du faux, le nécessaire du superflu.

Elles se contentent de regarder de leurs yeux de lobotomisées, un écran dans lequel leur vie entière se rythme au gré du dernier vêtement à la mode, les frasques d'un people qui s'emmerde du fond de ses richesses matérielles, ou l'achat boulimique en ligne.

Leurs esprits amorphes de ce lavage de cerveau quotidien, conduit cette planète à sa perte dans une morne indifférence.

Semblables à des fous,  ces esprits crétins avancent la tête levée au ciel, sans regarder où ils vont, car ils ne vont plus nulle part. Ils ne croient plus en rien,  n'espèrent plus rien, ne ressentent des émotions qu'à travers des jeux virtuels, et laissent aux aux  dirigeants du mondialisme le soin de leur préparer un monde aseptisé et dirigiste.

Les "autres" disparaissent, dépixélisés, le moi surnage, atrophié, manipulé, pour ne servir qu'une application : "les jeux décérébrés."

Et pendant que la planète s'enfonce dans ce marasme organisé, ces générations votent pour des télé- réalités, des shows pailletés, colorés, hypnotisant, des émissions qui leur apprennent à faire le "buzz" ou comment devenir le plus connu des abrutis de la toile médiatique.

Les valeurs humaines qui font la rareté et la richesse de notre race se dissolvent au profit des profits qui ne serviront à  nourrir que de riches terriens.

La malédiction plane au dessus-de nos têtes et elle s'appelle Destruction par la connerie.

-------------------

A suivre...

 

Commenter cet article