Liberté

Publié le par tristesse

Sensation enivrante qu'est cette nouvelle liberté.. Aller où bon me semble sans rendre de compte à qui que ce soit,  suivre l'instant sans se soucier de avant ou après...  

Seule limite supportable : les finances...(sic)

Souhaitons qu'un petit génie veuille me faire un don substantiel afin de m'aider à briser définitivement les chaînes qui me lient à mon passé et m'ouvre enfin la fenêtre vers un avenir incertain, inconnu, vers des expériences nouvelles et fortes de sensations.  J'ai envie de faire tants de choses et tants de choses à découvrir !

Les angoisses de mon esprit s'apaisent, les pensées démoralisantes, les "stops" et les "fais gaffe" s'estompent....  

Mon esprit se libère du joug de l'esclavage et de "la-peur-collée-au-ventre." 

Tout doucement, mais sûrement s'installe une sécurité morale  et en même temps qu'elle, une sécurité affective qui n'était pas là auparavant malgré la présence de "l'autre"...  Celui-là même qui a juré/craché nous protéger et nous servir jusqu'à ce que la mort nous sépare...

Je découvre avec étonnement que la peur de "l'autre" créé précisément les chaînes qui nous lient à lui dans une mascarade de couple, une danse forcée avec la mort.

Peur de ne pas être capable de vivre seule, peur de ne pas savoir s'assumer, peur de ne pas être à la hauteur...

Peurs issues de manipulations savamment orchestrées et mises en scènes depuis des années pour des années.

La peur de la solitude n'existait que par la peur de vivre avec lui au quotidien.

La liberté amène avec elle l'absence de solitude.

Je ne suis pas seule parce que je n'ai plus de frontière, je suis heureuse parce que je n'ai plus de chaînes.  

Je peux commencer enfin à vivre !

 

Publié dans Paix

Commenter cet article