Etre ou ne pas être différent

Publié le par tristesse

Un traumatisme adolescent m'a plongé dans une souffrance sans nom, une descente lente et irrémédiable dans l'enfer du moi qui m'a mené à une expérience mystique transformatrice.

En revenant dans le monde et après moult années de construction personnelle,  je suis devenue une citoyenne modèle, fondue dans la masse, invisible et désireuse de le rester plus que tout. Je ne voulais plus être une cible, je devais devenir comme tout le monde.

 

Et puis un second traumatisme, bien moins fort que le premier mais tout aussi salvateur, m'a obligé à regarder mes différences en face et grâce aux bonnes personnes, à les assumer.

J'ai alors commencé à réaprendre à vivre, puis à m'épannouir grâce à elles.

Cette fois-ci, l'apprentissage ne s'est pas fait dans la douleur, mais dans la joie, dans l'excitation de la découverte, dans le plaisir d'être enfin soi.

Peu à peu, les murs de principes qui avaient fabriqué ma prison se sont lézardés, puis sont tombés en désuétudes.

Aujourd'hui, mes pensées encore intimidées par cette nouvelle liberté s'enhardissent à prendre des chemins de traverse.

Un jour, je suis sûre que moi aussi je volerais...

 

Je n'avais pas senti grandir cette sourde angoisse née de la promiscuité humaine. Je savais juste que je n'étais pas à l'aise avec mes confrères mais j'avais mis cela sur le compte du traumatisme de base.

Ce n'est qu' il y a quelques heures, que j'ai pris conscience du poids pesant de tous ces gens. Tous ces regards, toutes ces pensées sousjascentes, tous ces jugements informulés que j'imaginais venant d'eux : une sorte de projection inconsciente de mes souvenirs de jeunesse brisée

Et puis, ce soir, naviguant sur les promesses de liberté que je voyais encore se dessiner à l'aube de ma vie, je me suis aimée ainsi : une cinquantenaire libérée, heureuse, différente et fière de l'être.

Je me suis vue dans leurs yeux inertes et je me suis aimée : petit bout de bonne femme énergique, jeune dans l'âme, vibrante et oh combien vivante !

Je veux continuer de briser ces chaînes, ces codes, ces principes qui empêche la magie d'entrer dans ma vie.

Je veux casser les schémas, les constructions qui prédictent mes actes et dirigent ma morose existence 

Je veux sortir de ce nuage comateux d'un inconscient collectif malade et sourd à la beauté du monde.

Je veux marcher hors des sentiers battus et découvrir le vrai monde, celui qui s'ouvre quand l'esprit s'affranchi des idées préconçues

Je veux ouvrir ma porte à l'amour, à l'abondance, libre du pêché originel, libre des croyances insipides et factices.

Je vais trouver cette liberté, la séduire et la ramener avec moi dans ce monde

 

Je vais m'émanciper....

En même temps, je viens à peine d'avoir 18 ans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article