"Attention Enfants pervers"

Publié le par tristesse

Il est reconnu que l'Homme est un loup pour son frère.

Cela ne date pas d'hier...

C'est vraiment injuste de parler du loup de cette manière

Cette bestiole est noble mais pas sanguinaire

Alors que l'Homme est un être cruel et pervers

Sa barbarie innée est loin d'être éradiquée,

Elle est juste cachée, à peine polie et vernie

Et lorsqu'elle ne trouve pas de défouloir sur les champs de batailles de nos pays en paix

Elle ressurgit dans nos cours d'école de manière plus vicieuse parce que silencieuse,

Plus pernicieuse parce que hors de tout code d'honneur.

Alors vous me demanderez ce qu'est un code d'honneur !

Vous me direz que cela n'existe et n'a jamais existé que dans les films.

Je vous répondrais que c'est suffisant pour qu'un enfant y croie...

Nous avons grandis avec des codes d'honneurs : il y avait le code des Chevaliers, celui des Samouraïs

Avec des mots magiques comme : le courage, la justice, le respect, l'aide aux plus faibles...

Bref, aujourd'hui, une hérésie !

Aujourd'hui les gangs naissent dans les cours d'écoles maternelles.

Aujourd'hui tortures morales, chantage, violence physique, racket,  s'expriment en toute impunité, en pleine lumière, à l'intérieur même de nos structures scolaires.

 

Pourtant, il est difficile de croire que nos charmants bambins qui nous embrassent le matin avec un sourire si angélique, puissent devenir de vrais monstres une foi passé le seuil de la porte de la maison !

Difficile d'imaginer aussi, dans le silence de son enfant, la souffrance latente, le désespoir de devoir continuer à subir le joug de ses tortionnaires une foi entré dans la cour du lycée. 

Pourtant, ne vous y trompez pas. Votre enfant est bien un de ceux là...

Aujourd'hui, lorsqu'un gamin est intelligent ou juste bien dans sa peau, il est rejeté du groupe et dilapidé sous les yeux  des parents/éducateurs/professeurs, complètement dépassés par les évènements.

Comment pourraient-ils ne pas l'être alors que tout le système éducatif est en train de s'effondrer sous le coup de mesures économiques dangereuses pour l'avenir de notre humanité.

Un abruti en liberté est un danger public !

L'emprisonner ne l'aidera pas à guérir.

L'éducation seule à ce pouvoir !

Monsieur le Président, je vous fais une lettre que vous lirez peut-être....mais vous connaissez la suite.

Si vous devez relever ce pays, investissez donc dans l'éducation sous toutes ses formes.

Sans verser dans la manipulation, sans foncer dans les opposés, redonnez donc à l'éducation ses lettres de noblesse.

Offrons à nos enfants un réel avenir, pas une cour d'école désertée de toute autorité ! Pas un ersatz de champs de bataille ! Pas une préparation perverse à un futur sous la bannière du pire !

ecole.gif

Commenter cet article